Concert de la MMD

Partager la musique, toujours, par-delà les murs et malgré les obstacles, c’est ce qu’ont fait les professeurs de l’école de musique de la MMD qui se sont retrouvés, le temps d’un concert symphonique interprété ensemble par les musiciens, chacun depuis son lieu de confinement.

Le temps d’un orchestre éphémère

Si le plan de déconfinement, mis en place progressivement depuis le 11 mai sur l’ensemble du territoire national, permet d’envisager la reprise d’une partie de l’activité économique du pays, la vie culturelle demeure à l’arrêt, avec le maintien sine die de la fermeture de la plupart des salles de spectacles et l’impossible organisation d’événements culturels, pour des raisons de sécurité sanitaire.

    À l’arrêt ? Pas tout à fait… Depuis le début du confinement, on ne compte plus les initiatives d’artistes, théâtres, musées, troupes et musiciens de notre pays et du monde entier, se mobilisant pour continuer à faire vivre la culture, en ligne, malgré la distance sociale, à l’exemple des concerts dématérialisés, organisés par l’Orchestre National d’Île-de-France, l’Orchestre philarmonique de Radio France,… ou encore la Maison de la Musique et de la Danse du Plessis-Robinson !

    C’est autour du 1er mouvement (Allegretto) du Concerto grosso pour cordes de Karl Jenkins (entièrement arrangé pour l’occasion et l’intégration des instruments à vent) que les professeurs de l’école de musique de la MMD ont choisi de se retrouver pour un concert exceptionnel, interprété par les musiciens depuis leurs lieux de confinement.

    Un magnifique moment d’harmonie et de partage à voir, revoir et, bien sûr, à écouter sans modération, en attendant de se retrouver.

    Le temps d’un concert éphémère

    Par les professeurs de musique de la MMD du Plessis-Robinson
     

    Avec :

    Sabine Jehanno, flûte

    Valérie Vonbank, hautbois

    Marie-Luce Savourat, clarinette

    Thibaut Canaval, saxophone

    Gilles Relisieux, trompette

    Robin Ducruet, trombone

    Christelle Droxler, violon

    Sylvie Hoppe, violon

    Anne Manck, violon

    Marie Martarelli, alto

    Sylva Devaux-Gamet, violoncelle

    Fabrice Kohl, caisse claire

    Thierry Tardieu, caisse claire

    Direction, arrangement musical par Philippe Hervé

    Montage son par Florian Tran, du pôle Musiques Actuelles de la Maison des Arts

Les pôles