1h20 - Catégorie C - TP 20€ TR 15€

Après « George Sand, ma vie son oeuvre » Caroline Loeb s’attaque à une autre grande icône de la littérature française, la Sagan.

Françoise Sagan, on la connaît de nom, mais il est bien difficile de décrire son œuvre, sa vie et sa personnalité, tant elle a été un électron libre. Auteure anticonformiste, elle se fait remarquer très jeune pour son roman Bonjour tristesse (1954). Elle n’a que dix-neuf ans et cet ouvrage qui lui vaut une reconnaissance fulgurante, véritable succès en France et à l’étranger, la met à l’abri du besoin. Faisant fi du qu’en-dira-t-on, elle brûle de tout feu, vibre pour la littérature, et se construit une légende sulfureuse, qui aurait pu éclipser son talent d’écrivain. 

A partir des textes de ses interviews publiés chez Stock, elle tisse un monologue émouvant dans lequel l’auteure se révèle avec toute sa tendresse, son intelligence féroce, et son humour subtil. 
Mise en scène à nouveau par Alex Lutz qui la met en scène avec délicatesse, Caroline Loeb s'approprie la parole de Sagan l’indomptable et évoque cette passionnée de la vie, toujours sur le fil du rasoir. 

Une « Françoise » réincarnée évoque les pensées de Sagan sur la nécessité de l’écriture, la fragilité des hommes, l’importance du désir, le dédain pour l’argent, la passion pour le jeu, et la mort en embuscade… 

« Un moment exquis, mêlé de joie et de mélancolie » Le Figaro Magazine

« On entend Sagan comme on ne l’a jamais entendue » France Inter

A noter :

Une conférence sera donnée à 15h30 à la Médiathèque Jean d'Ormesson par une spécialiste de Françoise Sagan, Valérie Mirarchi "Françoise Sagan ou l'ivresse d'écrire".

 

Les pôles